top of page

Résultat du mock draft ultime


Quelques jours avant la présentation du repêchage 2023, nous vous avons présenté 33 mock drafts/classements d’espoirs disponibles sur Internet. Qu’ils soient le fruit d’experts ou d’amateurs dévoués, les mock drafts/classement sont loin d’être une science exacte. Si les experts embauchés par les équipes de la LNH se trompent, imaginez comment ça peut être le cas pour les autres. À leur défense, toutes ces personnes qui se prêtent à cet exercice de leur propre chef n’ont pas la possibilité de voir la majorité des espoirs en direct dans les arénas du monde entier.


Pour les plus chanceux, ils ont des abonnements à la plateforme InStat qui permet d’avoir accès à tous les matchs de la planète et aux présences de chaque joueur. Imaginez, au lieu de devoir écouter les 60 minutes (et plus) de chaque affrontement, ils peuvent voir les performances de chaque espoir présence par présence. Si le jeune a joué 15 minutes 32 secondes, ils voient les 15 minutes et 32 secondes ni plus ni moins.


Malgré cet outil, ça reste un exercice extrêmement prenant, peu importe l’efficacité accrue qu’offre ce logiciel.


Des 33 mock drafts/classements recensés, la personne qui a obtenu les meilleurs résultats est Simon St-Laurent du blogue Tout sur le hockey – Espoir avec 5 bonnes prédictions. Quand nous parlons de bonnes prédictions, nous parlons de joueurs prédits au rang de sélection où il a été réclamé au repêchage.


Les bonnes prédictions sont affichées en mauve dans ce tableau :



En comparaison, lors du repêchage 2022, c’est Corey Pronman qui avait été le meilleur avec 6 bonnes prédictions. À noter toutefois que cette année, tous les mock drafts/classements avaient Connor Bedard au premier rang. Cette prédiction unanime fait donc en sorte qu’il n’y a personne qui s’est retrouvé avec une fiche de 0 en 32 comme ce fût le cas, par exemple, pour Stéphane Leroux.


En l’absence d’aucun espoir de la trempe de Bedard en 2022, le 6 en 32 de Pronman était d’autant plus impressionnant puisque les sélections pouvaient aller n’importe où pas mal. Cette année, il faut pratiquement considérer que c’était une première ronde à 31 rangs. Ainsi, St-Laurent aurait une fiche de 4 en 31. On parle ici d’un taux de réussite de 19% contre 13% entre le meilleur de 2022 et le meilleur de 2023.


Tout cela étant dit, la morale de cet exercice demeure la même : tout le monde se trompe!

Faites-en ce que vous en voulez, mais s’il vous plait, cesser de partir en peur avec les mock drafts/classements qui sont plus champ gauche. Personne n’a toutes les bonnes réponses, pas même les équipes de la LNH!

929 vues0 commentaire

Comments


bottom of page